Accueil MarieclaireIdéés
Les blogs de MarieclaireIdéés
MarieClaireMaison

mercredi, 03 juin 2015

Lectures, lectures ...

Bonjour à tous !

Aujourd'hui, comme promis la fois dernière, je vais vous parler bouquins. De la lecture, donc ... de la vraie et de la pratique.

C'est un peu laborieux ce jours-ci à la maison et je dois avouer que ce post aurait dû être publié il y a déjà pas mal de temps.

Mais vous savez ce qu'est la VIE : un trésor, équilibre filaire divin presque parfait, entre moments difficiles, d'insouciance, de bonheurs, d'imprévus ... et il nous faut parfois jongler avec tout cela en même temps, en faisant son possible pour ne pas tomber du fil : un vrai exercice de style !

J'ai eu l'occasion dernièrement d'être touchée par la lecture d'une émouvante histoire d'adolescent. Une histoire dans un livre, quoi de plus banal ?

Mais rares sont celles qui, à l'image d'un bon Disney de la première heure, offrent à leur lecteur la possibilité d'être lues, comprises et interprétées, quelque soit l'âge de ce-dernier.

De quoi s'agit-il exactement ?

Pour faire simple, c'est une tragédie touchant à l'adolescence ; dans toute sa sensibilité et sa complexité lorsqu'elle est confrontée aux contradictions, égoïstes, immatures et instables d'adultes faillant dans leur rôle de piliers, humains et rassurants.

Le récit se déroule dans les années 40, entre Paris et campagne mais révèle une incroyable modernité par son sujet brillamment traité.

"Vivant à l’ombre d’un foyer reconstitué, dont les parents ont eu deux adorables enfants, qui sont un rayon de soleil pour lui, pourquoi Gabriel s’est-il accusé d’avoir brisé le grand vase de l’époque Ming, joyau de la collection de son beau-père, monsieur Latour duc de Saint Armand, colonel dans l’armée de terre ? Pourquoi est-il poursuivi par la haine de sa mère ? Et pourquoi va-t-il accepter d’aider Bruno son bourreau ? Âgé de quinze ans, comment l’adolescent se sachant seulement toléré dans ce nouveau foyer, parviendra-t-il à réconcilier toutes ces personnes avec elles-mêmes ? Et lui-même quel prix devra-t-il payer ?"

Ce que j'ai particulièrement aimé, outre l'histoire en elle-même :

* L'universalité du sujet accessible et adapté aux lecteurs de 10 à 99 ans (comme Tintin ! :-)),
* La consistance du roman (qui invite à réflexion à tout âge), son écriture fluide, claire et dynamique,
* Et la longueur toute relative de l'histoire : équilibrée et non rédhibitoire pour les jeunes lecteurs ou les occasionnels.

Je ne parle ici que très rarement des livres que je lis, non que je n'en ai pas envie et que je n'en lise pas qui méritent cet effort, mais la plupart de ces-derniers sont œuvres d'auteurs déjà connus, ayant pour la plupart, plusieurs ouvrages à leur actif, et dont ma propre publicité n'a pas vraiment de sens ou d'influence.

Ici, il s'agit d'un premier roman, édité par les éditions Amalthée (Hachette), qui y ont décelé, je n'en doute absolument pas, un intérêt tout à fait légitime.

Je vous invite donc à lire, une fois n'est pas coutume :

3348.jpg

Il coute 18,90€ ... une somme me direz-vous, mais est-ce vraiment si cher que cela si l'on considère qu'il peut être lu par toute la famille (ou presque) ?

Ah ! Et j'allais oublier ! Il est dispo à la Fnac, Amazon, La Procure, Decitre .... enfin tout partout ! :-) et également en e-book (Epub).

***

Continuons avec 2 ouvrages qui ressemblent plus à ceux que j'ai pour habitude de vous inviter à consulter.

Ils s'adressent directement à celles qui aimeraient sérieusement se mettre à la couture (se planquant derrière l'éternelle excuse du manque de temps .... elles se reconnaitront j'en suis certaine ! o-O), sans jamais avoir osé le demander et sauter le pas.

DSCF6194.JPG

DSCF6315.JPG

Deux bouquins donc, pour s'habiller joliment, simplement, de pied en cap : se faire des petits hauts super sympas, originaux et personnalisés (marre de la standardisation !) des tissus et accessoires que l'on a soi-même choisis ; Des robes et jupes pour varier les plaisirs et vêtir le bas ... aussi.

Chaque livre présente à l'aide de pas à pas (un vrai guide à la maison !) super bien détaillés, 15 modèles différents pour tous les goûts et toutes les morphos (eh oui, les problèmes de morphos ne sont pas l’apanage de certaines marques en vogue .... on peut aussi s'habiller chouette, fait main, en tenant compte de sa morpho .... qu'on s'le dise !).

DSCF6317.JPG

DSCF6321.JPG

DSCF6322.JPG

Ces photos sont extraites des deux ouvrages présentés.

Je voulais faire une cousette de chacun des livres mais je me suis lancé dans plein de choses différentes et il m'a fallu faire des choix. Comme il n'était cependant pas question de présenter des livres de couture sans en montrer un modèle fait par votre hôte, j'ai opté pour un vêtement que je n'ai pas tellement dans ma garde-robe : le modèle n°2 du livre sur les hauts : la "Chemise fleurie à pied de col".

DSCF6193.JPG

DSCF6201.JPG

J'ai choisi 2 tissus de coton : un fleuri noir contrasté de roses offert par ma maman à Noël dernier (il provient de Diffus'laine à St Nazaire), et l'autre est un coton à broderies anglaises rose acheté il y a déjà bien longtemps chez Fabrics-Addict.

DSCF6195.JPG

DSCF6202.JPG
... et j'ai pris la place de la novice (je n'avais jamais fait de chemise et encore moins de pied de col)

DSCF6198.JPG
... tracé et coupé mes patrons,

DSCF6199.JPG
... suivi les consignes à la lettre,

DSCF6204.JPG
J'ai fait mes coutures à la surjeteuse mais la MAC suffit amplement !

DSCF6205.JPG

DSCF6206.JPG
Là les choses sérieuses commencent ! :-D

DSCF6207.JPG

DSCF6212.JPG

DSCF6218.JPG

DSCF6215.JPG
Ne reculant devant rien, j'ai changé le bas des manches à ma sauce ...

DSCF6211.JPG
Et posé des pressions nacrées pour fermer la chemise. On s'épargne ainsi joliment la façon des boutonnières. Et cela donne de la modernité à la chemise, je trouve.

Alors novices intriguées, courageuses et volontaires, courrez vous acheter :

DSCF6315.JPG
&

DSCF6194.JPG

de Clémentine Lubin,
aux éditions Marie-Claire,
les photos super pratiques et très claires sont de Fabrice Besse,
et le stylisme (les mises en valeur des modèles) sont de Sonia Roy.

Chaque ouvrage coute 18€90 ... toujours moins cher qu'une robe ou un haut impersonnel, fabriqué à Pétaouchnok dans des ateliers clandestins où "travaillent" à la cravache des mômes et des femmes illettrés sous (ou pas) payés.

Chacun fait ce qu'il veut ... mais je pense qu'il est vraiment temps de changer nos habitudes de consommation !

A bientôt ! ;-)

La prochaine fois, je vous causerai transpi éco-pratique. o-O

 

samedi, 09 mai 2015

Granny addict

DSCF6263.JPG

Je n'ai pas été très présente dernièrement. J'ai pourtant fait pas mal de choses mais je n'ai rien publié. En fait, pour être honnête, je n'avais pas envie.

C'est anodin, cela n'a sans doute rien à faire ici, mais j'ai perdu mon chouette chien le 12 mars dernier. Et c'était violent, et c'était choquant et c'était beaucoup trop tôt (il n'avait que 7 ans et n'était pas un grand modèle) .... cela m'a secoué. Je ne suis pas encore remise : j'y pense tout le temps en fait ..... mais une opportunité s'est présentée à nous dernièrement et nous accueillerons un autre petit toutou dans les jours prochains. Il ne remplacera jamais notre chienne en or mais je me dis qu'il me faut rebondir et qu'un chien, s'il ne se remplace pas, peut être considéré comme une main tendue, une nouvelle aventure qui vous fait sortir la tête de l'eau.

Alors mon état d'esprit est ambivalent entre la tristesse latente additionnée de remords (on trouve toujours des choses à se reprocher .... et si j'avais fait ça ?, et si j'avais vu ça ?, et si j'avais plus fait attention à ça ....), et l'impatience d'accueillir le bébé qui va nous faire continuer l'aventure.

Je sais que tout le monde ne me comprendra pas. Si l'on n'a jamais eu de chien, de chat, de cheval .... dont on a été témoin de la disparition, cela n'est pas possible. Après, on ne réagit pas tous de la même façon. Entre les "plus jamais" et les autres ...

Le fait est qu'avec tout cela, j'ai un peu mis mon blog de côté.

Alors je reprends doucement.

J'ai fait plein de choses, j'ai plein de photos que je n'ai pas encore traitées .... mais ce sera mieux de commencer par le commencement.

L'été dernier, je m'étais mise au crochet. Les grannies sont les meilleurs modèles simplissimes pour se familiariser avec les points. Il n'y en a d'ailleurs pas tant que ça et c'est précisément leur alternance qui crée les merveilles de dentelle.

Alors j'ai commencé par un granny, puis deux, puis trois .... en alternant les couleurs que j'avais choisies (des pelotes Lamy Alaska). Au bout d'un moment, je me suis dit : "soit je fais un plaid, sans risque, soit je me lance dans un défit de gilet ..... au résultat moins garanti".

Vous me connaissez, le plaid, c'est sympa, mais j'aime bien les défits : "En avant pour le gilet !"

Alors voilà, en images à quoi il ressemble ..... j'ai commencé, j'ai assemblé, j'ai abandonné, j'ai repris, j'ai terminé ...... 8 mois plus tard. Il ne faut jamais lâcher l'affaire. Mettre en "standby", mais ne pas s'avouer vaincu. Et je ne lâche rien :-)

Bon et puis j'ai croisé ça sur la toile (ça m'a motivé à fond) :

top miu miu au crochet.png

 

DSCF6060.JPG
Là, y'a pas les manches

DSCF6061.JPG
Là, je commence les manches !

DSCF6191.JPG

DSCF6254.JPG
Là, c'est le devant (pardi !)

DSCF6255.JPG
Vue de plus près sur la boutonnière. Les boutons sont récupérés. C'est pour cela qu'ils ne sont pas de la même taille ...

DSCF6227.JPG
J'ai ajusté la poitrine avec des liens crochetés, croisés à la manière des corsets, et noués sur les côtés.

DSCF6225.JPG
Les vaguelettes du bas,

DSCF6258.JPG
Les manches 3/4

DSCF6223.JPG
Le bas des manches 3/4

DSCF6229.JPG
Le dos

DSCF6230.JPG
Les vaguelettes du haut du dos

DSCF6260.JPG

La prochaine fois, je vous présente 2 super bouquins pour les novices en couture ;-)

 

dimanche, 08 mars 2015

Mon quatrième et mon tout dans l'armoire et la biblio

J'en étais où ?

Ha oui, mon quatrième !

ÉCHARPES, BONNETS …. TRENDY

de Frédérique Alexandre

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

Après la couture, le crochet ! Dorénavant, chez Mouette, l'un ne vas plus sans l'autre et quoi de mieux qu'un joli châle au crochet pour agrémenter mon nouveau cache-cœur !?

La question du point et du modèle ne s'est pas posé bien longtemps. Surtout lorsque j'ai eu entre mes mains le nouvel ouvrage sorti par DMC (les fameux fils!) et les éditions Marie-Claire ….

« Écharpes, bonnets …. trendy » propose, que l'on soit plutôt crochet ou tricot (ou les deux mon capitaine !), de faire 25 modèles de différents accessoires pour toute la famille : des bonnets (of course), des écharpes, des snoods, des bandeaux et …. des châles (chouette!) en quelques heures de détente.

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc
châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

De quoi se lancer, se faire plaisir avec un accessoire utile, joli, et comme bien souvent avec le DIY, personnalisé.

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

La laine proposée, et adéquate pour confectionner tous ces modèles, est la Myboshi 70% acrylique, 30% laine, disponible en 40 coloris tous plus sympas les uns que les autres. On peut faire des assemblages et des accessoires aux accords parfaits avec ses créations couture !

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

Myboshi, vous connaissez ? Deux jeunes allemands – et oui, des hommes! - qui se sont lancés dans le crochet, prouvant ainsi que l'art du fil n'était pas l'apanage des femmes.

Ce que j'aime particulièrement dans ce livre, c'est que les modèles proposés sont vraiment pour tous les âges : enfants jusqu'à 10 ans, ado et adultes. On accessoirise toute sa famille en se faisant plaisir et en choisissant de la jolie laine aux couleurs douces ou peps.

J'ai donc choisi le modèle 15 du livre : le grand chèche rose ; un grand châle ajouré à porter sur les épaules ou autour du cou.

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

J'ai triché un peu car j'avais déjà dans mes stocks des pelotes de laine blanche, un peu duveteuse, de composition similaire à celle recommandée, mais provenant de chez le marin hollandais (Zeeman). Elle est garantie sans produits nocifs mais je ne sais pas vraiment d'où elle vient …. enfin …. elle faisait l'affaire. 7 pelotes ont été nécessaires et j'y ai ajouté ma touche personnelle (je n'ai pas pu résister ^^) en bordant le châle (la partie en pointe) de pompons en crochet faits main également avec la même laine hollandaise Nigar grise.

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

Pour ce faire, j'ai suivi le tuto de « Once Upon a Pink Moon » : Pom Pom edge.
châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

Une belle alternative aux galons du commerce et quel plaisir de tout faire à la main, même les détails !!

Mon tout est une jolie tenue top + châle,

entièrement faite à la main, et la découverte de deux sources d'inspiration inépuisables :

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc
châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc
châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

Le site des patrons russe LEKALA (pour les initiés à la couture) et …..

la Bible des accessoires au crochet et tricot, très faciles à faire, eux, adaptés parfaitement aux débutants et à ceux et celles qui aimeraient tant mais n'osent pas ….. arrêtons d'avoir peur ! Un bonnet au crochet, c'est un risque investissement de 2 pelotes de laine et un crochet !

Il coùte 15,90€ .... pour 25 modèles pour toute la famille .... cela ne fait vraiment pas cher le bonnet !

Alors, on file s'acheter le bouquin libérateur de talent et on s'amuuuuuse utilement et sereinement ^^ :

châle au crochet,nigar,myboshi,marie-claire éditions,dmc

ECHARPES, BONNETS …. TRENDY

25 modèles crochet & tricot

Faciles & rapides à réaliser

de DMC aux éditions Marie-Claire ^^

 

 

 

vendredi, 06 mars 2015

De mon premier .... à mon troisième

Mon premier : LE GRIS

Mélange nuancé de noir et de blanc,

Que l'on peut considérer telle une « non couleur », triste comme un ciel d'automne ou, comme moi, le considérer comme le comble du chic, moins strict que le noir, moins salissant que le blanc, auquel il s'associe divinement.

 

Mon second : LEKALA

Un test de patrons de couture,

Après les japonais, tellement chouettes pour apprendre à coudre des vêtements, connaître les pièces structurantes d'une chemise ou d'une tunique,

Après les finlandais d'Ottobre et les allemands de Burda,

J'ai été intriguée par les PDF à moins de 3€ proposés par les russes de Lekala.

cache-coeur,gris,lekala

Entrez vos mesures, choisissez votre modèle – vous aurez même une ristourne si vous vous inscrivez – payant ou gratuit et commandez !

Quelques instants après le fichier du patron à votre taille vous sera envoyé directement sur votre boîte mail ! Une notice succinte en anglais y sera jointe également.

Imprimez le PDF en A4 en taille réelle, scotchez les morceaux et coupez-les.

Pour les très novices en couture, le patron prêt à couper à sa taille peut sembler être une vraie aubaine …. plus trop de mesures, d'adaptation des patrons, … ce serait presque du prêt à coudre.

Mais cette offre très alléchante est un peu trompeuse.

Une mesure après assemblage et (avant) découpe me semble tout de même indispensable, d'autant que le centimètrage de certaines parties du corps n'est pas demandé de façon précise : le tour des bras par exemple, qualifié de « tour d'épaule », ne propose que des choix prédéfinis : plus petit, standard ou plus grand. C'est vague …. alors que beaucoup de femmes souffrent justement, de ces ajustements non normalisés dans le prêt-à-porter.

« Si je prends du 38, cela me va mais cela me serre aux bras et si je prends la taille au-dessus, je n'ai plus ce problème mais je nage dans le vêtement. » …. combien de fois ai-je déjà entendu cela ?

Donc, patron aux dimensions ou pas, on mesure tout de même et on adapte.

Ceci dit, les modèles sont très variés, aussi bien pour les hommes, les garçons, les filles, les femmes, et peuvent être sélectionnés par niveau de couture.

Mais cela reste à réserver à ceux et celles qui ont déjà un peu cousu.

 

Mon troisième : LE CACHE-CŒUR

Le patron que j'ai choisi est un top cache-cœur : le 5644.

En agrandissant les dimensions il peut très bien être adapté en gilet cache-cœur, mais celui-ci est très près du corps et se porte à même la peau.

Je l'ai d'ailleurs fait en molleton gris un peu épais et tout doux, avec des petites étoiles blanches. On le croirait tout droit venu de chez France Duval Stalla, mais il s'agit en réalité d'un cadeau de ma maman et le tissu provient de chez Diffus'laine à St Nazaire.

cache-coeur,gris,lekala

J'ai coupé les 3 pièces du corps et les manches, les ai assemblées, bordé l'encolure et le devant avec un biais de fleurettes rouges et feuilles grises sur fond blanc, parfaitement assorti avec le molleton. J'avais acheté ce biais au salon ID créatives de Lille en octobre dernier, chez KM29, pour trois fois rien.

cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala

Pour fermer le cache-cœur, j'ai ressorti ma KAM et des pressions à poser que j'ai recouvertes avec des morceaux du biais.

cache-coeur,gris,lekala

cache-coeur,gris,lekala

cache-coeur,gris,lekala

Il est coquet, tout doux, un peu chaud et unique !

cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala
cache-coeur,gris,lekala

Mon quatrième …... sera pour l'article suivant:-)

La suite au prochain numéro !

En attendant, ….. arrêtons d'acheter des vêtements fabriqués dans des conditions déplorables à l'autre bout du monde. Si nos propres enfants travaillaient dans ces conditions, nous serions les premiers vent debout, à nous insurger dans la rue et à crier au scandale.

Alors, regardons les étiquettes.

Achetons des vêtements fabriqués en France, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Belgique ….. mais pas au Bangladesh, pas en Chine, pas là où nous ne savons rien des substances utilisées et des conditions de travail.

Et puis sinon, si on sait ou on souhaite s'y mettre, …. achetons du tissu et de la laine (si possible respectueuse des animaux élevés pour leur toison) et mettons-nous à l'ouvrage !

Faire soi-même augmente l'estime de soi, donne de la valeur à ce que l'on fait avec du soin et du temps, fait prendre conscience du travail accompli et donne envie de partager ses connaissances et ses découvertes ;

Faire soi-même invite à la détente, à la recherche, développe la curiosité, la créativité, l'originalité.

Bref, bougeons-nous, nous ne sommes pas des moutons …

achetons de la laine et du tissu !

 

mardi, 17 février 2015

Zozios dans ma biblio

DSCF6069.JPG
Un nouvel ouvrage s'est invité ces jours derniers dans ma bibiothèque. D'un format assez pratique (celui d'une copie petit format), avec sa couverture un peu granuleuse et son joli papier, il m'a tout de suite plu.
DSCF6070.JPG
Plus qu'un chouette livre (c'est le cas de le dire), il m'a immédiatement fait penser à un carnet dans lequel l'auteur - Virginia Lindsay : l’auteur du blog Gingercake qui connaît un franc succès outre-manche - propose à ouvrager 18 projets d'oiseaux à coudre à partir de chutes de tissus (celles dont on ne sait jamais quoi faire).

Tel un petit guide ornithologique des célèbres espèces de nos amis ailés, le choix des oiseaux est très varié : la classique chouette se trouve accompagnée du charmant colibri en plein vol (ce qui est d'ordinaire plutôt rare dans les modèles communs d'oiseaux à coudre), du flamboyant cardinal rouge, du pic, du merion ..... il y en a 18, donc forcément un qui va vous taper dans l'oeil et vous donner envie !

DSCF6072.JPG
Les projets aboutis y sont joliment photographiés, alors que leurs pas-à-pas sont, eux, détaillés et magnifiquement illustrés par Jess Hibbert.

Les patrons sont téléchargeables via les codes 2D (QR Code) fournis et imprimables en A4 (très pratique),

DSCF6078.JPG
Ou pour ceux qui ne sont pas équipés, ils sont présentés dans le livre avec une indication d'échelle. Pratique également, voir complémentaire, si l'on souhaite faire les oiseaux de différentes tailles.

DSCF6081.JPG
Chaque oiseau est présenté avec une petite explication sur sa situation géographique et ce qui le distingue, outre son apparence, de ses congénères.
C'est l'occasion d'allier l'utile enrichissant à l'agréable. La tentation est d'ailleurs bien grande, pour les petits curieux, d'aller ouvrir son dico (ou allumer son ordi) pour y trouver une photo de l'espèce "en vrai" et pouvoir comparer.

L'auteur a aussi pensé à donner quelques idées d'usages de ces petites créatures de tissus, histoire de les rendre utiles, voir indispensables à la décoration de son intérieur. Chaque modèle présente ainsi deux idées originales toutes différentes.

DSCF6079.JPG
Bon et puis, à quoi bon présenter un livre sans montrer ce que l'on peut vraiment faire avec !

En tournant la page, je suis tombée sur .... elle :

:-)

DSCF6101.JPG
Ni une ni deux, j'ai téléchargé et imprimé ses patrons en taille 100%,

DSCF6106.JPG
Je n'avais pas de chutes mais des restes de coupons. Une popeline fleuries, un reste de molleton écru et un autre de velours milleraies à fleurettes bleu foncé. Il fallait y ajouter un peu de feutrine légère jaune pour les pattes et le bec.
Ainsi que du fil à broder jaune (moi j'ai pris ce que j'avais : de la laine acrylique) et un morceau de fil de fer gainé.

DSCF6107.JPG
J'ai donc reporté les pièces, coupé les morceaux dans les tissus correspondants. (Vous pouvez admirer, au passage, mes jolies pinces Clover, tellement pratiques ..... j'en suis devenue dingue ..... je n'en ai pas beaucoup .... il va falloir que j'augmente mon stock).

DSCF6108.JPG
Un petit tour sous la mac (nota : la mac n'est pas indispensable. Les pièces à assembler sont relativement petites et une couture à la main est tout à fait envisageable sans être trop contraignante).

DSCF6109.JPG

DSCF6110.JPG
On retourne les pièces que l'on a cousu endroit contre endroit,

DSCF6112.JPG
On remplit de bourrage à doudou en mettant l'oiseau en forme,

DSCF6113.JPG
avant de recoudre l'espace laissé libre pour le rembourrage, .... à la main.

DSCF6114.JPG

DSCF6115.JPG
Puis on coud les ailes,

DSCF6116.JPG

DSCF6117.JPG
et on fait les pattes ^^

DSCF6119.JPG

DSCF6120.JPG

DSCF6121.JPG

On lui coud son bec et ses yeux.
Et voilou !
Elle est pas mimi ma mouette ?

DSCF6122.JPG

DSCF6129.JPG

DSCF6130.JPG

Bon alors on récapitule !

Mon joli livre, qui sort le 20 février 2015 (dans 3 jours, donc : juste le temps d'aller fouiner dans ses fonds de placard pour trouver où on a caché toutes nos chutes de tissus ^^) :

DSCF6069.JPG

Oiseaux en tissu

de Virginia Lindsay

aux éditions Marie-Claire.

Il coùte 18€ .... soit 1€ par oiseau
.... fait avec des chutes de tissus en stand by pour la poubelle ...

« Même si j’essaie de faire attention quand je coupe, il me reste toujours des formes bizarres et inutilisables à la fin d’un projet. Ces oiseaux m’ont enfin permis d’utiliser certains de ces innombrables vestiges ! »
Virginia Lindsay

.... pour faire des doudous luxieux .... une ménagerie ornitho pour la déco .... des piques aiguilles, des serre-livres (si si ! Ce sont deux des idées proposées ! Et je ne vous dis pas les autres !)

En tous les cas, moi, j'ai ma nouvelle amie !
(et je compte bien lui faire des copines !)

mouette face.jpg

 

 

 

mardi, 03 février 2015

Ho mon chapeauuuuu

 

IMG_20150130_104907_762.jpg

 

J'ai un truc qui se passe avec mon ami crochet. Depuis que nous nous sommes rencontrés, nous ne nous passons plus l'un de l'autre. Il me faut d'ailleurs apprendre à jongler avec mon amie aiguille qui commence à me faire la tête ..... "he ho !! Suis là moi aussi !!!! J'te rappelle que j'étais la première !"

OK, mais le coeur d'une amoureuse des fils, des laines, des étoffes et des boutons, est comme celui d'une maman : extensible au besoin.

Le problème ne tient pas tant au fait que je doive faire un choix entre couture et crochet ; Non, le problème .... Mon problème, comme pour beaucoup d'autres mamans qui travaillent, c'est le temps. Ce temps qui manque cruellement, qui est irrémédiablement trop court, trop étroit, trop ..... serré, pour me permettre d'assouvir ce flux constant de besoins, d'envies, de projets créatifs, qui s'accumulent, s'entassent devant la porte virtuelle de mon atelier.

Il y a une chose très chouette dans le fait d'aimer à la fois la couture et le crochet : Si la couture nécessite l'installation de la machine à coudre, de la surjeteuse ainsi que l'emploi de la table pour plan de travail, le crochet, lui, peut se faire assise n'importe où. Juste suffisent le crochet, sa pelote et éventuellement une page de tuto.

 

DSCF5049.jpg

Ce sont des passions complémentaires ^^ et adaptables aux emplois du temps chargés des mamans accros. Cinq minutes devant soi et hop !  Quelques mailles de faites !

Rares sont ces passions que l'on peut pratiquer chez soi, sans trop se ruiner, en apprenant avec le temps et en s'améliorant tout en se faisant un plaisir fou ! Rares sont ces hobbys qui, losque vous ne les pratiquez pas, par contrainte ou par fatigue, se rappellent à vous comme un besoin vital au bout de quelques jours.

On a toujours un projet, si petit soit-il, si modeste soit-il, dans un coin de notre tête. Et aujourd'hui, mon petit brico-crochet, bien utile par les températures de la saison, .....

C'est un chapeau ! Un chapeau tout au crochet, avec de la grosse laine noire, à travailler en 5. En deux temps, trois mouvements et à partir du tuto (un peu adapté) de Druidesse en Herbe, j'ai réussi à me faire Le chapeau que je voulais.

Heeee ! Et les fleurs ? Elles viennent d'où les fleurs ? Les fleurs vous les avez déjà vues en fait. Ici. Je les avais faites lorsque j'ai débuté le crochet. Du coup, elles sont restées là .... tranquillou et je viens juste de trouver un job à certaines d'entres elle ^^. Ornement de mon beau chapeau !

En fait, pour être vraiment honnête, il était un peu grand à la base. Du coup, je n'en ai pas pris de photo, j'ai cousu sur l'intérieur une bande de propreté. Cela s'appelle ainsi. Une bande de biais dont la longueur épouse pile-poil le tour de ma caboche, est cousue le long du bord intérieur du chapeau, retrécissant ainsi légèrement, mais suffisemment, ce-dernier, afin qu'il m'aille à la perfection.

Totalement DIY, Totalement personnalisé, Totalement bon marché, et ..... Totalement comblée ^^

 

IMG_20150130_105252_570.jpg

IMG_20150130_105349_275-1.jpg

A très vite ;-)

 

mercredi, 28 janvier 2015

Premier gilet au crochet

A y'est, j'me suis lancée !!! Pour Noël, ma maman m'a offert .... du tissu - pô pôssible :)- et de la laine. L'an dernier c'était du tissu, mais cette année, j'ai eu une révélation avec le crochet. Je m'amuse comme une folle à chercher des modèles, de la laine .... je m'entraîne, je cogique, je me trompe, je râle .... je vis quoi !

Et au détour de mes promenades sur la toile, après avoir déjà essayé le crochet en rond avec mon tapis en noodles, je me suis dis :"pourquoi ne pas se lancer dans un autre projet, disons plus ..... habillant".

J'avais donc de la laine Canada de chez Lamy et ..... mon modèle gratuit, expliqué en français (si j'veux ^^) et les aides en ligne de Drops.

Alors je me suis lancée avec celui-ci : le Wildflower.

modèle drops.jpg

J'aimais particulièrement le dos ajouré façon napperon et volanté dans le bas, l'encolure intégrée .....
J'avais un lot de pelotes pétrole et un lot safran. Je me suis dit que les 10 pelotes de pétrole suffiraient mais je n'ai pas été sage : je n'ai pas respecté le protocole de toute tricoteuse/crocheteuse de vêtements : j'ai fait l'impasse sur l'échantillon.

La chose à ne pas faire, si l'on ne prend pas la laine référencé sur le mode d'emploi de l'ouvrage et si l'on ne sait pas vraiment comment on tricote/crochète (serré ou souple). Moi, je crochète souple et je n'avais pas de laine Drops, du coup, il m'a fallu jongler avec la laine safran aussi.

Au final, je suis plutôt satisfaite du résultat, même si je suis persuadée qu'il est très certainement améliorable. Je dirais que c'est le premier et qu'il est largement mettable. Il a eu du succès au boulot même .... (incroyap' !!!!!!).

Bon alors, j'arrête de bavasser, je vous le montre :-) sur le mannequin.

Là, c'est le devant.
Ha oui, je précise que j'ai un peu raccourci les manches par rapport au modèle et que j'ai changé la bordure.

DSCF6045.JPG

J'ai eu de la chance ; J'ai trouvé dans mon stock de boutons jaune, un gros en bois pile poil de la couleur safran ^^
La chance du débutant !!!

DSCF6048.JPG

DSCF6050.JPG

Et le dos rondement ajouré.

DSCF6052.JPG

En Bref :

* Petit message perso pour Cousine : j'ai coupé les pièces du patron de tu sais quoi en taille 10/12 ans. Me reste à couper les pièces dans les tissus et à coudre. On y croit ! ;-)

* En cours : du brico, du crochet, de la couture ..... et des tonnes de projets qui font la queue dans ma tête pleine d'envies !!!! C'est grâve docteur ?

UN GRAND MERCI A TOUS POUR VOS GENTILS MESSAGES SUR CE MODESTE ESPACE DE LA GIGANTESQUE TOILE TENTACULAIRE !

 

 

vendredi, 16 janvier 2015

Damier coloré

Suis débordée les amis ! Plein de trucs en cours, plein de projets couture/crochet dans la tête, + le boulot, les enfants et le reste !!! Arrrrghhhh ! Mais j'aime ça alors .... tant qu'il y a de l'envie, on vit !

Sauf que du coup, comme je fais plein de trucs en même temps, je n'ai rien de vraiment frais à vous montrer. Ceci dit, c'est encore l'hiver et l'hiver, c'est le temps des écharpes !

Alors je vous montre mon écharpe fétiche. En fait, je l'ai faite l'année dernière et c'est donc le second hiver que je la porte ... avec régal. De temps en temps, une marchande m'en fait compliment et là, le régal est démultiplié, vous pouvez vous en douter ^^.

En fait, c'est un travail d'équipe, car si je me suis mise depuis peu au crochet, le tricot, pour le moment c'est niet. Je n'aime pas ça. Je suis folledingue de couture, de tissu, de laine, de crochet, .... mais pas de tricot.

Alors c'est une écharpe à faire avec des restants de laine ; Des pelotes abandonnées, mais toutes à peu près de la même qualité et du même diamètre de fils. Ma maman tricotte (elle) et m'en a fait des carrés de toutes les couleurs, au point mousse. Bref, un jeu d'enfant, me direz-vous.

DSCF5360.JPG

J'ai pris tous ces carrés que j'ai assemblés à ma façon sur la table du salon, avant de les relier entre eux au crochet avec de la laine noire.

Puis, j'ai pris de mon côté, des pelotes de toutes les couleurs et j'ai fait des cheveux pour franger cette écharpe hyyyyyper longue. Je la voulais ainsi pour pouvoir faire plein de tours autour de mon cou et avoir super chaud.

 DSCF5358.JPG

DSCF5359.JPG

DSCF5361.JPG

DSCF5369.JPG

C'est vraiment bête comme chou ! Mais les contrastes sont magnifiques et l'effet, grandiose ^^

DSCF5373.JPG
DSCF5372.JPG
Je l'ai portée, lavée, repassée .... plein de fois et elle ne bouge absolument pas ! J'adore ^^

DSCF5371.JPG

Bon et puis, pour ne pas rester que sur du vieux, voici un avant goùt d'un de mes en-cours : mon manteau de rêve. J'en ai rêvé, je le fais !!!!

Bon sur la photo, j'ai encore qu'une manche, mais je vous assure : si si ! Il en a deux !!
Albator, Corto Maltese ...... i love it déjà d'avance !!!!!!

Un conseil : mettez-vous vite à la couture : c'est absolument génialissimement gratifiant !!

Manteau de rêve encours porté.jpg

Pfff ..... j'ai 40 ans et j'aimerais tant devenir costumière !!!!!!! ....... Apprendre les techniques pointues de l'Art du costume d'époque ..... la précision, les tissus magnifiques ....

I have a dream today ....